Découvrez notre nouvel Atelier Partenaire en Drôme et Isère : VD Artisan à tous vents

Alto Mib Tenor Horn W.Cyprian Aarau
Alto Mib Tenor Horn W.Cyprian Aarau
Alto Mib Tenor Horn W.Cyprian Aarau
Alto Mib Tenor Horn W.Cyprian Aarau
Alto Mib Tenor Horn W.Cyprian Aarau
  • Charger l'image dans la galerie, Alto Mib Tenor Horn W.Cyprian Aarau
  • Charger l'image dans la galerie, Alto Mib Tenor Horn W.Cyprian Aarau
  • Charger l'image dans la galerie, Alto Mib Tenor Horn W.Cyprian Aarau
  • Charger l'image dans la galerie, Alto Mib Tenor Horn W.Cyprian Aarau
  • Charger l'image dans la galerie, Alto Mib Tenor Horn W.Cyprian Aarau

Alto Mib Tenor Horn W.Cyprian Aarau

Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

Communément appelé en suisse « Altes Tenor horn ».

Instrument garanti 6 mois.

Ce qui nous a interpellé à son arrivé à l’atelier c’est le cintrage du pavillon façon « wagnérien » mais avec les palettes se jouant à la main droite .

Historiquement, Adolphe Sax avait conçu le Tenor horn (à la demande de Wagner) pour que les cornistes le jouent (donc palettes main gauche), c’est de là que Sax avait baptisé son oeuvre « Wagner tuba » .

Cette « pichotte wagnérienne » est une W. Cyprian Aarau, de fabrication Suisse (une petite croix suisse le rappelle bien, sur le renfort de culasse) en 1943, très belle assemblage et très bonne qualité des matériaux .

Quelques marques d’usage et du temps, mais il dans l'ensemble il est en très bon état.

De gros travaux de remise en état de la mécanique ont été effectués : réadaptation des tringles de commande d'origine (le système de croisillons sertie fonctionnait mais avait trop de jeu sur les axes mais aussi sur les potences de queue de rotor).

 Grâce à cela , les jeux peuvent être rattrapés au fur et à mesure de l’usure de l’instrument (plus précisément l’usure dû au fonctionnement des croisillons). Le serrage, l’assemblage et l’angle d’action étant la clé du bon fonctionnement de cette nouvelle mécanique.

Les cylindres et les chambres sont toujours d’origine (avec du jeu mais l’étanchéité reste acceptable pour un instrument de 1943).

Le résultat est très satisfaisant ! Il a été testé par un professeur de tuba qui a apprécié son son, sa puissance, et le confort de la mécanique .

Le prix de vente reste dérisoire rapporté au temps passé et à la valeur marchande, mais cet instrument mérite une seconde vie ! La mécanique étant nouvelle, il serait bon d'entretenir un contact régulier avec l'acheteur, afin de la faire évoluer, et éventuellement de l'améliorer !

Vendu avec une housse Tom Will neuve, l’embouchure d’origine W. Cyprian Aarau (qui fonctionne parfaitement avec l’instrument, mieux qu’avec une Denis Wick moderne), un kit lubrifiants Hetman et un chiffon microfibre .