Découvrez notre nouvel Atelier Partenaire en Drôme et Isère : VD Artisan à tous vents

Comment entretenir sa clarinette ?

La clarinette est un instrument fragile. Afin de limiter la frustration de jouer un instrument qui ne donne pas tout son potentiel, et donc de dépenser du temps et de l’argent pour le réparer, voici quelques conseils pour manipuler et entretenir votre instrument.

Comment entretenir sa clarinette ?

Quelques précautions d’usage : manipuler sa clarinette.

Afin de ne pas dérégler les clés de votre clarinette, il faut la manipuler avec précaution. Lors du montage et du démontage de votre instrument, prenez garde à la façon dont vous positionnez vos mains afin de ne pas tordre des clés, qui boucheraient mal les trous par la suite. Consultez notre article dédié au montage et au démontage de la clarinette (à venir).

Ranger l’instrument dans son étui entre deux utilisations, pour éviter que de la poussière ne s’y dépose et vienne gêner le jeu des mécaniques.

Veillez à ne pas conserver votre instrument dans un endroit trop humide, ou trop près d’une source de chaleur : le bois est sensible aux variations d'hygrométrie et de chaleur, et risquerait de s’abîmer dans ces conditions.

L’entretien régulier d'une clarinette

Quelques petites opérations doivent être faites APRES CHAQUE UTILISATION de votre clarinette. Cela ne vous prend pas plus de 2min, mais prolongent significativement la vie de l’instrument.

Le strict minimum est de passer un écouvillon dans la perce (le tube) de la clarinette, afin de retirer l’humidité qui s’y est accumulé pendant le jeu. Sans cela la clarinette s'imprégnera de cette humidité, et le bois se détériorera. Passer l’écouvillon séparément dans chacune des partie de la clarinette, afin d’éviter qu’il ne reste bloqué.

L’entretien occasionnel de la clarinette

Légèrement plus chronophages (mais pas plus de 10min, promis !), ces opérations doivent être effectuées plus ponctuellement (toutes les semaines, ou les deux semaines selon la fréquence d’utilisation de l’instrument).

Afin de faciliter le montage et le démontage de l’instrument, il faut graisser les lièges de la clarinette régulièrement. Les deux corps emboîteront mieux, vous aurez moins besoin de forcer pour les assembler, et donc moins de risques de tordre les clés ! Utilisez pour cela un pot de graisse pour liège prévu à cet effet (2€ max chez un réparateur, il vous dure plusieurs années, pas la mer à boire donc !).

Se procurer de la graisse pour liège de clarinette et saxophone chez un réparateur du réseau Octinte

Nettoyez le bois et les clés de la clarinette avec un chiffon doux, ou une peau de chamois, pour retirer les traces de doigts, et les saletés qui s’y sont déposées. En plus de préserver l’état des matériaux, cela fera briller votre clarinette comme au premier jour !

Enfin, passez du papier à cigarette sous chacun des tampons de votre clarinette pour le nettoyer, prolonger sa durée de vie, et donc prévenir des fuites ! C’est très simple : coupez en deux votre feuille de papier à cigarette dans le sens de la longueur, positionnez le sous le tampon, appuyez très légèrement sur la clé pour la maintenir fermée, et faite glisser le papier sous le tampon. Répétez l’opération 2 fois, et le tour est joué !

Enfin, n’oubliez pas de laver régulièrement votre écouvillon ;)


Cet entretien régulier prolonge longuement la longévité de votre instrument, mais une révision régulière par un atelier de réparation est absolument nécessaire !

Voici la liste des réparateurs du réseau Octinte où faire réviser votre clarinette :

Les Ateliers du réseau Octinte où faire réviser sa clarinette

Laisser un commentaire